Pour une première fois, la jeunesse Tchadienne fête l’internet

Étiquettes
28 décembre 2014

Pour une première fois, la jeunesse Tchadienne fête l’internet

Pour une première fois les jeunes Tchadiens ont fêté l’internet. Cette fête est organisée par le chapitre Tchadien de l’Internet pour la Société (Isoc-Tchad) en partenariat avec le collectif  WenakLabs et d’autres associations qui œuvrent dans le domaine de technologie de l’information et de la communication (TIC).

Les participants dans la salle de conférence crédit: Imrane Ahmat Mahamat

La fête a eu lieu le 27 décembre 2014 à la bibliothèque nationale de N’Djamena. Plus de 300 jeunes venus des quatre coins de la ville y ont participé. Certains (les néophytes) ont bénéficié d’une formation sur la création d’une boîte électronique (Gmail et Yahoo) et aussi la création d’un compte sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Des jeunes en formation sur la création des boîtes électroniques et des comptes sur les réseaux sociaux
En pleine création d’un compte Gmail

Un thème qui parle sur les logiciels libres et l’internet libre a été animé par Abdelsalam Safi, qui invite les jeunes à la migration vers les logiciels libres (open source).

Des éclaircissements sur l’utilisation des réseaux sociaux (la E-réputation, la bonne pratique des réseaux sociaux, etc.) ont été présenté par Abdeldjelil Bachar Bong, Djasra Danngar et Lamana El-hadj.

Abdeldjelil Bachar Bong devant un Jerry dédié à OSM Tchad photo: Imrane Ahmat Mahamat

Idriss Togoi et son équipe ont présenté la communauté OSM – Tchad et l’importance de la cartographie numérique libre.

Un autre thème a été animé par moi-même qui parle sur le concept de Jerry DIT ou l’apprentissage par expérimentation, là j’invite la jeunesse Tchadienne à bidouiller eux-même les outils numériques qui les servent, par exemple la construction des Jerry computers.

Au courant de la journée, les jeunes sont restés constamment connectés à l’internet avec l’aide de la société de télécommunications Airtel Tchad, 3 modems wi-fi avec 10 Go de données chacun nous ont été donnés. En plus de ces modems il y a aussi un cybercafé à la bibliothèque nationale avec une trentaine des machines connectées à l’internet et qui permit à un grand nombre de jeunes d’être formés et aussi de rester connectés.

Des jeunes sont connectés à l’internet avec des ordinateurs en bidon (Jerry)
Ceux-là surfent avec gros tablettes de Airtel Tchad copyright: Tchadinfos

Vers la fin de la journée, Mamadou Djimtebaye a animé un thème sur les défis du contenu local sur internet où il a invité les jeunes à documenter le Tchad sur internet, à créer des blogs qui parle sur nos réalités sociales (la culture tchadienne, le sport tchadien,… ), bref un contenu tchadien. Il a aussi parlé d’une chose qui est facile à expliquer mais difficile à comprendre, c’est l’économie numérique. Cette économie est mal ou presque pas connu par la plupart des jeunes Tchadiens. D’importantes questions lui ont été posées :

comment fais-tu pour gagner de l’argent avec ton site web ?

Pourquoi Facebook a acheté Whatsapp avec 19 milliard de dollars ? Comment va-t-il rentabiliser cet argent ?

Mamadou Djimtebaye explique l’économie numérique
Partagez

Commentaires