Mon pays va mal… très mal

15 mars 2015

Mon pays va mal… très mal

La situation actuelle de mon pays requiert entièrement mon attention. Depuis hier, une vidéo circule sur toute la Toile, montrant la torture des élèves (des adolescents la plupart) par la police tchadienne. Tout remonte à la décision prise par le gouvernement exigeant le port du casque pour les motocyclistes.

Pourquoi obliger les motocyclistes à porter des casques, alors que c’est le gouvernement lui-même qui l’a fait interdire il y a quelques années ?

Je ne crois pas à ce que les gens disent : « Le port du casque est l’oeuvre d’un commerçant hautement placé et qui a des influences sur le gouvernement, il a des conteneurs pleins de casques et il veut les vendre, c’est tout ».

Je ne crois pas non plus aux paroles de notre gouvernement :

Paroles du premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet : «La sécurité des élèves, étudiants, bref celle de tout citoyen tchadien est la première préoccupation du gouvernement ». Je crois que non, on n’est même pas en sécurité chez nous, moins encore dans les rues. Alors comment le gouvernement peut parler de la sécurité?

Paroles du DG de la police lors de sa descente au lycée de la Liberté : « Les élèves en tenue ne porteront pas de casque… » Cela ne justifie pas l’inquiétude de notre gouvernement. Si le port du casque limite réellement les accidents de circulation, je crois que les élèves seront les premiers à porter des casques, car ce sont eux qui font le plus d’accidents.

Une autre remarque que j’ai faite est que les policiers sont découragés maintenant, parce que dorénavant, toute personne circulant sans casque et arrêtée payera une somme de 3 000 FCFA au lieu de 25 000 FCFA. Autrement dit, cela n’est pas du tout à leur avantage.

La vidéo qui circule actuellement sur le Net ne met pas du tout à l’aise un citoyen lambda. Surtout quand on écoute ce que les policiers disent dans la vidéo. Une partie de cette vidéo prouve que le GMIP (Groupement mobile d’intervention de la police) tue aussi des gens. Voici quelques images qui illustrent les paroles de policiers dans la vidéo :

Un sigle dans le dos d’un policier, un fouet à la main. GMIP comme Groupe mobile d’intervention de la police. Cet agent des forces de l’ordre n’est pas seul. Ils sont une bonne douzaine à torturer les pauvres élèves...
Un sigle dans le dos d’un policier, un fouet à la main. GMIP comme Groupe mobile d’intervention de la police. Cet agent des forces de l’ordre n’est pas seul. Ils sont une bonne douzaine à torturer les pauvres élèves…

 

On les voit avancer sur les genoux, puis se rouler dans le sable, sous les injonctions des policiers. Des policiers qui les battent à chaque rotation, avec des fouets et des bâtons.
On voit les jeunes s’avancer sur les genoux, puis se rouler dans le sable, sous les injonctions des policiers qui les battent avec des fouets et des bâtons.
Ils obligent les élèves à se laver avec du sable... depuis quand on se lave avec du sable sans eau???
Les policiers obligent les élèves à se laver avec du sable… depuis quand on se lave avec du sable sans eau ?
Cet élève a un bras cassé, il l'oblige a verser du sable sur sa tête, il ne peut pas faire ça à cause de son bras cassé, l'un des policiers lui disait qu'il n'a encore rien vu, ils y avait des gens qui sont mort ici, alors qu'il remercie Dieu s'il est encore vivant...
Cet élève a un bras cassé. Un policier l’oblige à verser du sable sur sa tête, il ne peut pas faire ça à cause de son bras, l’un des policiers lui dit qu’il n’a encore rien vu, car ici certaines personnes sont mortes, alors qu’il remercie Dieu d’être encore vivant…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le lien de la vidéo intégrale qui montre la torture des élèves par la police —> voir la vidéo ici

C’est vraiment un acte inhumain,  la police qui devrait assurer notre sécurité nous torture, sur qui pouvons- nous compter alors ? La police, les arnaqueurs, les agresseurs, les coupeurs de route sont tous pareils.

Que Dieu le Tout-Puissant nous protège…

Partagez

Commentaires

rimamoubayed
Répondre

Ça fait vraiment mal au coeur.

actualité
Répondre

c'est honteux pour l'afrique on doit dépasser ça